LEM


Partenaires

CNRS
Logo tutelle Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Programmes de recherche > Programmes du LEM > contenus des programmes > Controverses sur les écritures canoniques en Islam

Controverses sur les écritures canoniques en Islam

Responsable  : Daniel De Smet

Le projet se propose de mettre en lumière le processus complexe de la canonisation des deux sources scripturaires de l’islam : le Coran et le Hadith. Loin d’être évidente, l’élaboration d’écritures canoniques a suscité d’âpres controverses au sein de la communauté musulmane, qui concernent principalement les points suivants.
(1) Le passage de l’oral à l’écrit : est-il légitime de mettre par écrit une révélation ou un corpus de traditions qui, du temps du Prophète et de son entourage immédiat, était principalement transmis par voie orale ? Plusieurs sources font état d’une grande méfiance envers l’élaboration d’un “texte” dans lequel d’éventuelles distorsions et erreurs de transmission seraient figées une fois pour toutes.
(2) La légitimité de produire une “vulgate”, une seule version autorisée, et d’éliminer toutes les autres. D’où l’accusation, émanant surtout de cercles shi‘ites, que les textes canoniques ont été falsifiés par les milieux sunnites qui détenaient le pouvoir politique et religieux.
(3) La question de l’autorité : qui peut s’arroger le droit d’imposer une version au détriment des autres ?
(4) Le problème de la traduction : est-il légitime de traduire les écritures sacrées en d’autres langues que l’arabe, sous risque d’en trahir ou d’en déformer le contenu ?
(5) La légitimité de l’exégèse, tout commentaire étant susceptible d’introduire des éléments étrangers dans la révélation.
(6) La nature du texte sacré : le Coran est-il la parole éternelle et incréée de Dieu, ou s’agit-il d’un texte rédigé par le Prophète sous inspiration divine ?
(7) Les controverses modernes : continuités et ruptures. Autour de ces questions, cinq journées d’études ont été organisées à Villejuif, réunissant à la fois des collègues parisiens et étrangers (Berlin, Londres, Tel-Aviv, Jérusalem, Anvers, Rabat). Un volume collectif est actuellement en préparation.