LEM


Partenaires

CNRS
Logo tutelle Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Actualités du LEM > APPELS À CONTRIBUTIONS

APPELS À CONTRIBUTIONS

par Claire - 4 mai

 Penser la rupture : définitions et représentations

Cette journée d’études s’inscrit dans le programme des rencontres scientifiques « Ruptures » de l’équipe de recherche pluridisciplinaire LÉMIC, inauguré par deux Journées d’études « Ruptures : Approches méthodologiques » (17 novembre 2017 et 15 juin 2018). La troisième journée d’études a pour ambition de s’interroger plus en profondeur sur le sens et les usages de cette notion familière mais floue, en questionnant les significations et les représentations qui lui sont associées selon les contextes linguistiques, historiques et sociétaux. L’hypothèse de départ est que la rupture est une catégorie d’intelligibilité de l’histoire des hommes et des sociétés. Elle contribue à construire une représentation du temps et de l’espace.

Les propositions peuvent émaner de différents champs disciplinaires (histoire, sociologie, anthropologie, littérature, sociolinguistique, traductologie, philosophie, sciences politiques, droit, cinéma…), et adopter des approches méthodologiques variées (essais, synthèses, études comparées, études de cas).

Les propositions sont à envoyer avant le 18 juin 2018 à : carole.bauguion@uco.fr annie.birks@uco.fr mathieu.dubois@uco.fr daniel.leveque@uco.fr

Guy JAROUSSEAU (UCO) fait partie du comité scientifique et d’organisation

 Le rayonnement des arts au Moyen Âge – Réflexions autour du ms. aquitain Paris, BnF, latin 1139

Le manuscrit Paris, BnF, latin 1139 est un manuscrit composite, aux origines mal connues, conservé dans les collections de l’abbaye de Saint-Martial de Limoges dès le milieu du XIIIe siècle. Issu de l’une des plus prestigieuses bibliothèques médiévales, il est l’un des premiers témoins d’une nouvelle manière de chanter la louange divine. Ce colloque s’adresse aux chercheurs issus de différentes disciplines (histoire, histoire de l’art, histoire de la littérature, musicologie, philologie, paléographie, etc.), afin d’appréhender ce manuscrit complexe dans toutes ses dimensions. Cette rencontre sera l’occasion de combler les pans laissés vierges par l’historiographie, notamment quant aux parties les plus récentes du manuscrit. Il s’agira à la fois de s’attacher au manuscrit lui-même, mais surtout, de l’inscrire dans une production plus large. L’originalité de ce colloque réside ainsi dans la mise en évidence des circulations des pratiques artistiques et intellectuelles. Dans cette perspective, le manuscrit latin 1139 servira de point de départ notamment à une étude renouvelée de la création au sein du Midi et de son rayonnement dans l’espace et le temps.

Le colloque aura lieu les 19-21 mars 2019 à la Bibliothèque nationale de France (58, rue de Richelieu, 75002 Paris), à l’IRHT (40, avenue d’Iéna, 75116 Paris) et à la Fondation Calouste Gulbenkian (39, bd de La Tour-Maubourg, 75007 Paris).

Date limite pour l’envoi des propositions de communication (titre et résumé : 300 mots environ) : 31 mai 2018 : info@colloque1139.fr Réponse du comité scientifique : 30 juin 2018

Date de remise des articles pour publication : 30 septembre 2019


 Colloque « Port-Royal et la sainteté »

Dans le contexte de centralisation et de prise en main de la fabrique des saints par l’autorité pontificale, il devient nécessaire de se pencher sur les rapports particuliers entre Port-Royal et la sainteté. Bons catholiques, les jansénistes n’en entretiennent pas moins des liens assez distants avec les conceptions romaines de la sainteté et les positions thomistes qui inspirent les décisions de la Sacrée Congrégation des Rites. Héritiers d’une théologie de l’élection divine, ils produisent des textes hagiographiques et des réflexions qui s’écartent souvent des règles prescrites par Rome.

Après les travaux de Christian Renoux, d’Albrecht Burkardt et d’Éric Suire, et les réflexions sur les nouveaux champs de recherches menées autour des reliques ou de la littérature hagiographique, ce colloque entend examiner les particularités du discours janséniste sur cet enjeu essentiel de la vie chrétienne et du combat porté par la frange la plus augustinienne du catholicisme moderne. La réflexion doit nécessairement s’inscrire dans une perspective pluridisciplinaire croisant les approches des théologiens, historiens, historiens de l’art et spécialistes de la littérature et de la philosophie.

Le colloque aura lieu au Musée national de Port-Royal des Champs, les 11 et 12 octobre 2018.

Les propositions de contribution (1 000 signes environ) devront être envoyées aux adresses suivantes : o.andurand@aliceadsl.fr philippe.luez@culture.gouv.fr Eric.Suire@u-bordeaux-montaigne.fr Coordination : Olivier Andurand, Philippe Luez et Éric Suire