LEM


Partenaires

CNRS
Logo tutelle Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Annuaire > BRACH Jean-Pierre

BRACH Jean-Pierre

Directeur d’études à l’École pratique des hautes études (Section des Sciences religieuses)

Membre statutaire du Laboratoire d’études sur les monothéismes
Équipe 4 : Institutions et doctrines religieuses (Europe et Méditerranée médiévales et modernes)

Discipline : Histoire des courants ésotériques dans l’Europe moderne et contemporaine

Coordonnées professionnelles : EPHE, V e section, 4-14 rue Ferrus 75014
courriel : jpbrach@noos.fr

Parcours et activités :

Habilitation à diriger des recherches (CESR, Tours, 2002).
Rédacteur en chef de la revue Politica Hermetica (Editions L’Age d’Homme ; C co-directeur scientifique).
Membre du bureau éditorial de la revue A.R.I.E.S (éditeur : E. J. Brill, Leyde).
Membre du bureau éditorial de la revue américaine en ligne Esoterica (www.esoteric.msu.edu).
Co-éditeur de l’ARIES Book Series (E. J. Brill, Leyde).
Co-éditeur de la collection Western Esotericism, Oxford University Press.

Sujets de recherche :

Histoire de la kabbale chrétienne.
Histoire de la symbolique des nombres.
Interactions entre courants ésotériques (magie, alchimie, etc) et nouveaux paradigmes, philosophiques et scientifiques, de la modernité.
Evolution et transformations des courants ésotériques : théosophie, illuminisme, franc-maçonnerie, occultisme.

Projets :

Co-organisation (avec J. Strube, Univ. Heidelberg et M. Pasi, Univ. d’Amsterdam) de 3 colloques annuels du Centre Villa Vigoni (Côme, Italie) sur le thème Western esoteric Currents and Politics (2018-2020).

Etude en préparation sur la prière, ses supports (noms divins, angéliques) et ses différentes modalités (religieuses, théurgiques, thérapeutiques) chez les principaux kabbalistes chrétiens de la Renaissance.

Magnétisme animal et occultisme : la notion de « magie magnétique » au XIX° siècle.

Le thème des « corps subtils » de l’homme et du Christ dans la littérature occultiste.

Publications récentes :

« Mathematical Esotericism », The Cambridge Handbook of Western Mysticism and Esotericism (G. A. Magee éd.), Cambridge University Press, 2016, p. 405-416.

« La conception du pouvoir magique des noms dans le De occulta philosophia (1533) de Heinrich-Cornelius Agrippa », Les noms divins (O. Boulnois, B. Tambrun-Krasker éds.), Cerf, Paris, 2016, 281-295.

« L’évolution de l’intérêt de Guillaume Postel (1510-81) pour la langue hébraïque et la kabbale », Les hébraïsants chrétiens en France au XVIè siècle (J.-P. Brach, G. Dahan, A. Noblesse-Rocher, J.-P. Rothschild éds.), Actes du colloque international de Troyes (2-4 septembre 2013), sous presse.

« Guillaume Postel et les polyèdres », Mélanges édités à la mémoire du professeur Claude Gaignebet (D. Fabre, C. Gauthier éds.), Presses de l’Université Paris-Sorbonne, à paraître en 2017.

Notices pour le Catalogue de l’exposition organisée par la BnF-Tolbiac sur « La Franc-Maçonnerie » (avril-juillet 2016), p. 175-181.

« Mystical Arithmetic in the Renaissance : from Biblical Hermeneutics to a Philosophical Tenet », Mathematicians and their Gods (L. Snezana, M. McCartney éds.), Oxford University Press, Oxford-Londres, 2015, 105-120.

Capitales de l’ésotérisme européen et dialogue des cultures (J.-P. Brach, A. Choné, C. Maillard éds.), (édition des Actes du 2° colloque international de l’ESSWE, Strasbourg 2010), Orizons, Paris, 2015.

« Tradition primordiale et christianisme dans les articles rédigés par R. Guénon pour la revue catholique Regnabit (1925-27) », P. Faure (éd.), René Guénon. L’appel de la sagesse primordiale, Paris, Cerf, 2015, p. 299-336.

« Esotérisme et Franc-Maçonnerie », Dictionnaire de la Franc-Maçonnerie (Pierre-Yves Beaurepaire éd.), Paris, Armand Colin, 2014, p. 93-99.

« Guillaume Postel et la « Sextessence » », Les Muses secrètes. Kabbale, alchimie et littérature à la Renaissance. Hommage à François Secret (Rosanna Gorris Camos éd.), Droz, Genève, 2013, 81-94.

« The Reception of Augustine’s Arithmology », The Oxford Guide to the Historical Reception of Augustine (K. Pollmann et W. Otten éds.), Oxford University Press, Oxford-Londres, 2013, III, p. 73-76.